L’art romain : toujours d’actualité

lart-romain-toujours-dactualite.jpg

Tout particulièrement, l’art romain, notamment l’architecture romaine  montre 3 caractéristiques qui la mettent en relief : l’utilisation fréquente de la voûte d’une manière audacieuse, les édifices de grandes dimensions et enfin l’utilisation du blocage qui est  économique et rapide. La pierre de taille est une technique romaine originale, sans avoir utilisé le ciment pourtant l’architecture est remarquablement  ajustée.

Les origines de l’art romain

Depuis la création de Rome jusqu’à l’effondrement  de l’Empire Occidental, c’est à dire la période 753 avant J-C et  476 après J-C,  l’art romain est typiquement l’art réalisé dans les territoires de la Rome Antique. L’évolution  de l’art romain est fonction de sa relation avec l’art grec. A la limite, les historiens de l’art l’accusent de piratage.

art-romain.jpg

Quoi qu’il en soit, l’art romain a trouvé de nouvelles portées dans les régions sous l’emprise de l’Empire.A noter que les modèles grecs en sculpture ont stimulé  le style romain, surtout les œuvres en bronze. Il a été soupçonné   que plusieurs œuvres sculpturales grecques étaient disparues  et/ou copiées par les romains.  Ces soupçons ne sont pas vérifiés,  et la sculpture romaine a pu démontrer ses particularités. L’invention du buste et la vulgarisation du portait sont de œuvres spécifiquement  romaines.

Encore aujourd’hui victime de son succès (touriste …)

A noter que l’innovation de la peinture romaine comparée à la peinture grecque est le trait et dessin de paysages. L’art romain s’est doté, en sus, d’une technique permettant une vision à long terme. Il désigne plusieurs sujets  à travers les différentes peintures tels que la nature morte, les scènes de vie quotidienne, la nature, etc. En vue de provoquer la concentration des riches citadins, les œuvres représentent des maisons de campagnes, des paysages rustiques,  des temples bucoliques, des troupeaux, des bergers, etc. Le sens du terme artiste  est détérioré pour devenir tantôt artisan, et s’écarte du concept « créateur » car l’art romain se penche trop aux copies surtout de l’art grec. Le statut d’Artisan et d’Artiste est compromis car même si les artistes romains adaptent l’art grec pour en créer de nouveaux modèles, ils sont toujours accusés de copies. Malgré les succès de l’art romain, ils sont étouffés par les suspicions de copie et de piratage.

piratage.jpg